Pandadesil Forum Test

Ceci est un forum test. Veuillez passer votre chemin.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Don't blame it on me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Don't blame it on me Mer 3 Déc - 14:38

Logan W. Blackwood a écrit:

Don't blame it on me

Logan & Matthias


Logan était assise devant le volant de sa voiture depuis de longues minutes déjà, à fixer dans le noir son reflet dans le rétroviseur. Elle s'était garé depuis cinq bonnes minutes, mais ne s'était pas encore décidé à sortir du véhicule pour rejoindre la fête qui se déroulait dans la maison d'en face. La blonde avait quelques contacts en ville qui lui avait proposer de passer à cette soirée, et ce soir, elle avait définitivement besoin de se détendre. Elle jeta un coup d'oeil à son téléphone qui affichait le fil de conversation avec Scott Heinsfield... Un autre type de détente. Elle avait en premier temps penser à l'appeler, mais ses doigts ne voulaient pas tapoter sur le clavier de l'appareil. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais depuis quelques temps, la jeune femme craignait de faire quelque chose qu'elle regretterait, sans même savoir pourquoi.

Après un dernier coup d'oeil à son reflet, elle glissa son téléphone dans la poche arrière de son jean, prit ses clés qui étaient jusqu'alors resté sur le contact, et saisit la bouteille de vodka qui était calé sur le siège passager. Enfin... Bouteille de vodka, seulement en apparence. La jeune fêtarde avait pour principe de ne jamais boire une goutte d'alcool. Mais voilà... C'était les soirées les plus arrosées qu'elle pouvait au mieux se relaxer, s'amuser, sobre au milieu d'une foule de gens ivres et désinhibés. Mes ces derniers jugeaient alors tellement cette pauvre fille qui refusait tous les pitoyables verres qu'on lui proposaient, qu'ils finissaient pas se faire des idées... Motif religieux, ou ex-alcoolique : les hypothèses à foison! Logan en avait eu marre. Elle avait réussi à récupérer une bouteille de vodka vide lors qu'une ancienne fête, et l'avait pour ce soir remplit d'eau. Enfin... là, elle était à moitié pleine plutôt, pour laisser l'illusion d'une bouteille déjà bien entamée.

La jeune blonde sortit du véhicule, le verrouilla, et rejoins la fête. Celle-ci avait déjà bien commencé. Une bonne vingtaine de gens qui se serraient les uns contre les autres. Certains étaient avachit sur les canapés, trop alcoolisé pour continuer la soirée. D'autres s'étaient réunit autour des amuses-gueules qui trainaient sur la table de la salle à manger. Le reste des invités dansaient  dans le peu d'espace qui restait au salon. Logan rejoignit ces derniers. Elle bu une ou deux gorgée de sa bouteille personnelle, et joua des coudes pour atteindre le centre de la pièce où elle découvrit une table basse. Sans hésité une seconde, elle grimpa dessus, et commença à se déhancher au rythme de la musique. D'autres filles voulurent l'imiter, comme les bons petits moutons qu'elles étaient. Il fallu peu de temps pour qu'elles soient trop nombreuses sur le meuble étroit, et la blonde reçu un coup de coude de la fille complètement bourré qui se trouvait à ses côtés. Inévitablement, elle perdit l'équilibre, et glissa. Elle tomba, non pas par terre, mais sur quelqu'un au milieu de la foule. La jeune femme tenta de se relever, et reconnu son amortisseur qu'elle avait rencontré lors qu'une autre soirée, semblable à celle-ci. D'une voix suffisamment forte pour couvrir le son de la musique, elle s'écria : « Tient! Mais c'est Mr. Pothead! »
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Mer 3 Déc - 14:39

Matthias P. Cleveland a écrit:

don't blame it on me



¶premier post: la fumée.
On l'avait invité sans grande incitation; on savait que sa présence là serait prise pour acquis.

Et avec la chance dont il pouvait faire preuve, Matthias se ferait sans doute quelques deux ou trois cent dollars dans cette veillée. Rien de plus facile à arnaquer qu'un jeune saoul dégustant toutes les paroles des passants comme si elles avaient été leur rédemption. Quelque chose comme beaucoup trop de grammes dans son sac, et des tonnes de bonbons enroulés, puis le reste était donné. De toute façon, à qui d'autre pouvait-on se fier pour planner à une fête comme celle-ic?

Matthias était arrivé en retard à la fête, comme à ses aises. Un pas dans la place et les cris victorieux avaient retentis. On sait bien que tout le monde était heureux de voir la drogue arriver, et non le jeune homme qui la portait. Et il préféra se cacher derrière l'idée de sa popularité pour ne pas sombrer dans le noir. Encore.

L'alcool était apparemment gratuite et à volonté pour le livreur de pizzas qui ignorait toujours qui avait organisé la fête. On lui avait demandé de se pointer là avec du stock, c'était tout. Il avait fait. Et si ce n'était les shooters qu'il récupérerait en fond de panse, ça serait la tequila ou le Jack Daniel's. Un joint enrubanné sur le coin de la gueule, il était à accroupi sur une audience au salon, bien assis sur le divan, des jeunes adultes qu'il ne connaissait d'aucune vue l'écoutant, un verre à la main. La musique était forte, et l'ambiance, plus que soignée.

Et j'vous jure! Le mec était saoul... complètement saoul! Il est sorti avec une carabine de chasse dehors et a commencé à me crier dessus... J'étais genre: yo! Je suis juste venu te porter ta pizza! Relax!

Avec les rires, les expressions, et la gesticulation, bien entendu. C'était une histoire qui ne manquait pas de piquant. C'était la même qu'il racontait depuis des années. La seule à laquelle on pouvait donner de l'importance pour une veillée comme celle-ci.

Cellulaire qui vibra. SMS d'un numéro inconnu qui lui disait « de s'amener vite à la terrasse arrière, man! ». Avec quatorze fautes plutôt qu'une. Quelqu'un de bourré, sans doute, à qui on avait refilé son numéro. Il excusa ses compagnons du moment et quitta la scène, une bière à la main. Ce devait être les feux d'artifice à ne pas manquer. Ou une tournée de quelques grammes qui soit. En poche, il avait facilement soixante-dix balles. C'était un bon roulement.

Le livreur se faufila entre les danseurs de toutes sortes, cherchant un passage à se faire arroser d'alcool en verres de plastique et ce ne fut qu'à cet instant qu'on lui tomba dessus. Littéralement, je veux dire. À dire qu'il n'avait pas vraiment prêté attention aux filles dansant sur la table du salon, et que c'était un excellent moyen de se faire remarquer. On lui doit la médaille, à cette belle blonde trébuchée sur Matthias par l'erreur du hasard.

Et pour encore plus surprendre le malade, elle déclina son identité. Matthias haussa les sourcils et chercha de fond en comble dans sa mémoire égratignée. Les gens en ces lieux le connaissaient sous le nom Matt, dealer ou pothead, oui. Mais il n'avait souvenir d'avoir rencontré cette jeune femme auparavant. Peut-être la soulerie, cette fois, avait été trop bonne?

Euh... On se connait?

Visage autant dépassé par les événement que perdu. Puis il ne réfléchis pas ; de toute façon, il n'y avait plus de gêne quand l'alcool était dans le sang, et apparemment qu'elle et sa bouteille étaient à un stade bien avancé de cela. Il prit sa main et lui dit, simplement:

Viens!

Puis il la tira, sans grande galanterie, à travers la foule. Comme si elle avait été une amie de longue date. Peut-être était-il sensé être amis? Matthias ne s'en souvient aucunement. Il fallait savoir ne pas se laisser marcher sur les pieds dans ces situations... Il la traîna jusqu'à la court arrière où le reste des gens dansaient, buvaient et grignotaient en discutant. Au loin, on installait des feux d'artifice, comme deviné. Là, il se pencha sur la jeune femme et demanda:

C'est quoi ton nom?

Comme s'il s'agissait d'une vieille question d'examen valant pour dix mille points.


©BOOGYLOU.


Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Mer 3 Déc - 14:39

Logan W. Blackwood a écrit:

Don't blame it on me

Logan & Matthias


Au milieu de ces jeunes ivres, et sûrement sous l'emprise de diverses substances illicites, Logan essayait de garder son équilibre, malgré les coup de coudes qui se se perdaient dans cet espace restreint. Pour ne pas risqué de tomber à nouveau, elle posa même une main sur l'épaule du dealer officiel de la soirée, de façon aussi familière que pouvait être le reste des gens, comme s'il avait été un ami de longue date. De son autre main qui agrippait encore sa bouteille de fausse vodka (miraculeusement épargnée durant la chute, bien que le sol eu droit à une belle lampé... d'eau de robinet), la jeune blonde bu goulûment au goulot à grande gorgée, comme assoiffée.

Malgré qu'elle soit tombé de son piédestal, elle continua à se dandiner sur place, donnant l'impression de danser avec le pauvre bougre. Celui-ci tira une de ces têtes! « Euh... On se connait?  » Logan explosa de rire, crachant au passage sa dernière gorgée de faux alcool et manquant de s'étouffer avec. Son débardeur humide, elle tenta de s'essuyer le visage avec sa veste, tout en essayant de retenir son fou rire, ce qui n'était pas une mince affaire.

Le dealer ne semblait vraiment pas la reconnaître, ni comprendre la situation. Il fini par lâché un rustre « Viens!  » avant de la tirer par le bras à travers la foule comme on traine un animal en laisse récalcitrant. Tout en riant encore, Logan s'écria, assez fort pour qu'il l'entende malgré la musique : « Ouhla! T'attends même pas qu'on danse un coup avant d'aller me sauter?  » Pas sûr qu'il l'ai entendu, ni qu'il le prenne bien d'ailleurs. Mais la Blackwood ne pouvait s'en empêché. Bien que sobre, l'ambiance du moment, la situation, et la mine sceptique du dealer, la mettait dans un de ces états! Qui a besoin d'alcool pour s'amuser, quand on peut faire tourner en bourrique un pauvre innocent shooté à je-ne-sais-quoi?

Le dealer entraina la blonde jusqu'à la cours arrière de la maison, plus calme, où il la coinça contre un mur, et, avec un de ces tons exagérément trop sérieux, il lui demanda : « C'est quoi ton nom? ». Logan éclata de nouveau de son rire fou, agrippa de nouveau l'épaule du dealer pour s'empêcher de tomber tellement il l'a pliait en deux. Après un moment qu'on pourrait qualifier de gênant, si on ne se foutait pas juste complètement que cela le soit, Logan réprima son rire comme elle pu, et se redressa. « Oooh, mais c'est qu'il me blesse mon p'tit cœur, le Mr. Pothead... Bien que j'ai l'habitude que les gens ne se souviennent pas de mon nom, ils se souviennent de moi en général...  » La jeune blonde se mordit la lèvre inférieur, et fit glisser son doigt de sa main libre sur le torse du monsieur vers le haut, jusqu'à son menton. « Mais c'est vrai qu'on a pas vraiment eu le temps de se présenter convenablement... Peut-être que tu te rappellera plus facilement des jumelles!  » Brusquement, Logan fourra sa bouteille de vodka dans les mains du dealer. Ce qu'elle fit ensuite lui valu quelques cris d'encouragement, ou de félicitation, de la part des quelques gens qui restaient dans la cours. La blonde avait effrontément soulevé son débardeur, exposant à la vu de tous sa poitrine bien rangée dans son soutien gorge blanc, et plus particulièrement au dealer qui se trouvait aux premières loges pour admirer la vue. Logan fit un clin d'oeil au groupe de jeune avant de fixer de nouveau son interlocuteur. « Je te présente Bonnet-Blanc et Blanc-Bonnet.  »

Plus parce que l'air frais de la nuit commençait à lui geler les miches que par pudeur, Logan baissa son débardeur, puis reprit sa bouteille pour en boire une nouvelle gorgée. « Et moi, tu peux m’appeler Logan. » La blonde aurait pu se présenter comme il faut, et révéler son nom de famille dans la foulée... Mais depuis quelques semaines, elle avait fini par se résoudre à s'en abstenir. Il ne faisait pas bon d'être Logan Blackwood depuis l'incendie du chapiteau au Hells Gate State...
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Mer 3 Déc - 14:40

-S a écrit:

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: LOGAN W. BLACKWOOD
Message reçu, aujourd'hui.

Je sais que tu les aimes ces crustacés ! Je sais aussi que tu as très envie d'en goûter un... Il ne te reste plus qu'à en trouver avant la fin du décompte, à moins que tu préfères que je dise à tout ce petit monde ton affreux nom et que je leur offre une jolie photo de toi, provenant du journal local ? On commence, 10...9...8

-S


Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Mer 3 Déc - 14:41

Matthias P. Cleveland a écrit:

don't blame it on me



¶deuxième post: la bouteille.
À peine l'avait-il entraîné en dehors de le chaos - il dansait trop mal pour que ce soit son genre de s'éparpiller sur la piste de danse, et seule madame Bloody Mary saurait lui faire changer d'avis - que la belle jeune femme eu le commentaire des édredons en bouche. Et même s'il était alcoolisé, peut-être pas assez, Matthias fut gêné par le commentaire. Et gagna à ses lèvres un petit rire autant timide que mal à l'aise. Même avec la plus magnifique starlette sur terre et un foie débordant de bière, il ne serait capable de tromper sa copine... Non? Il espérait que non.

Et il ne répondit rien au commentaire. Feignant de ne pas s'en soucier ou de ne pas avoir entendu. Ou qu'importe, quelque chose dans ces eaux. D'autant plus que les rires de la jeune blonde étaient exponentiels et complètement délirant. À faire rie, à son tour, Mr. Pothead qui n'y comprenait plus trop et qui continuait à boire. Elle se marra. Elle s'empiffra de rire. Et fut étonnée de voir qu'il ne se souvenait pas d'elle. Au moins elle ne semblait pas trop le prendre mal.

Puis l'étrangère qui n'en était visiblement plus une lui donna le goulot qu'il prit sans trop s'en rendre compte. Il oscillait dangereusement de plus en plus aussi, il faut dire. Même que Matthias ne comprit pas l'allusion aux jumelles et, sur le coup, ne se rendit pas compte qu'elle s'apprêtait à se dévêtir comme bon lui semblait.

Écoute... J... J'suis vraiment désol- hic! Oh pardon. C'est que... Parfois je bois et fume un peu trop, t'sais... Alors je me souviens pas de tout et... WHOO!!

Il hurla comme si on s'apprêtait à lui lancer une tarte à la crème en pleine figure. Alors que l'aguicheuse soulevait son chandail. Matthias protégea le visage de ses bras pour ne pas voir sous les yeux une poitrine du rêve des rêves. Établissant tous ses efforts pour dévier le visage et ne pas contempler ce que les hommes ne veulent que contempler.

M-m-mais merde! Rhabille-toi!!

La jeune femme s'exécuta puis repris son breuvage. Et Matthias éclata de rire. Ses joues étaient devenues rouges, plus de boisson que de gêne. Il n'y avait plus de gêne avec autant de shooters dans le cœur et de vodka dans la poitrine, non? Et tout en riant, il écouta la belle répondre à sa question.

Bah, merde, Logan... Tu montres souvent tes miches à tout le monde comme ça?

Parce qu'il n'avouerait sûrement pas déjà les avoir vu. Parce qu'il ne les avait jamais vu avnat. Tout comme il ne se souvenait plus avoir vu Logan dans le passé... Jusqu'à ce que la clochette retentisse dans sa tête;

Attends... T'es pas la fille qui... Qui...

Qui avait foutu le feu au chapiteau? Matthias n'avait rien lu dans les journaux. Avait fuit comme la peste cet événement. Peut-être avait-il entendu, en fait, ce prénom autrement que dans Wolverine, après tout?Il plissa les yeux et la pointa du doigt comme si elle ressassait un vieux souvenir dans son crâne. Des bribes d'un party passé en sa compagnie lui revinrent rapidement, et des fois ils portaient son visage.

Ouais! Je me souviens de toi! Et je dis pas ça à cause des nichon, hein... T'étais dans-

Il eut un bruit d'explosion. Matthias sursauta et se retourna alors qu'au dessus de leur tête se dansait une pluie d'étoile en solo. On avait parti les feu d'artifice, et tout le monde clama une joie intense sur l'excitation du moment. C'est pas un peu dangereux? On et, bah, on s'en fout.

Et s'amena Jimmy en trombe. On ne pouvait connaître son nom qu'en le lisant sur son visage écrit au crayon permanent et entouré de magnifique pénis dessinés par ses confrères. Il avait un plateau rempli de shooters d'on ne sait quoi et beuglait la fête alors que tout le monde s'amenait sur la galerie. Il fallait toujours que ça dégénère quand les feux d'artifice éclataient. Et il s'approcha dangereusement de Logan et Matthias, avec la ferme et mauvaise intention au visage.

Ouais les amoureux!! Alcool à volonté!!

Et ce Jimmy visiblement saoul fit boire d'une traite quelque chose d'immonde et trop fort à Matthias avant qu'il n'ait le temps de dire quoi que ce soit. Amena le verre aux lèvres de Logan aussi. La crasse et l'embarras.


©BOOGYLOU.


Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Mer 3 Déc - 14:41

Logan W. Blackwood a écrit:

Don't blame it on me

Logan & Matthias



Logan avait de nouveau éclaté de rire en voyant la réaction du dealer face aux jumelles. Comme un enfant fasse à une scène de sexe soft lors de la soirée film familiale. Un enfant qui aurait vu quelque chose qu'il n'était pas censé voir. Ce gars n'avait décidément pas changé depuis la dernière fois, ni ses réactions. De quoi attendrir le cœur de la blonde, et aiguiser son goût pour cette énorme farce qu'elle lui faisait. « Bah, merde, Logan... Tu montres souvent tes miches à tout le monde comme ça? » Lorsqu'il lui demanda cela, la jeune blonde coinça sa bouteille entre son bras et sa poitrine afin d'avoir les mains libres, et se mit à compter sur ses doigts. Elle regarda en l'air, et se mordit la lèvre inférieur, comme si elle devait réfléchir pour se remémorer toutes les fois où ses jumelles avaient été exposés. Au rythme où elle se souvenait de ses évènements, elle levait un de ses doigts. Par moment, lorsqu'elle comptait mal, elle en abaissait un, mais il était bien rapidement relevé lorsque la jeune femme se rappelait d'une autre fois où les jumelles étaient de sortit. A la fin, quiconque savait ce qu'elle comptait se serait étonné et aurait perdu le fil, mais Logan se contenta d'afficher un énorme sourire et de répondre de manière désinvolte : « Non, pas tant que ça... »

Soudain, la mémoire sembla revenir à l'homme-enfant puisqu'il sursauta en s'écriant : « Attends... T'es pas la fille qui... Qui... » Logan s'apprêtait à boire une nouvelle lampée de vodka, mais s'arrêta dans son élan, le goulot effleurant ses lèvres. Brusquement, elle craignait que le dealer ne se rappelle d'un tout autre souvenir d'elle. Parce qu'elle, elle se souvenait bien l'avoir vu autre part que durant la fête plus qu'alcoolisé qui avait au lieu avant la commémoration au chapiteau. Elle l'avait vaguement aperçu dans la foule de gens qui s'accusaient les uns les autres. Logan perdit son rire et son sourire aguicheur pour prendre une mine sérieuse, attendant le verdict, qu'il finisse sa phrase. « Ouais! Je me souviens de toi! Et je dis pas ça à cause des nichon, hein... T'étais dans- » La garçon ne pu finir sa phrase. Des bruits d'explosion venaient de retentir. Des fêtards avaient allumés des feux d'artifices à l'arrière de la maison.

Coïncidence ou pas, mais le téléphone portable de la jeune femme se décida à vibrer à cet instant même, si bien que Logan sursauta elle aussi, et que son cœur se mit à battre la chamade. Elle tenta de calmer l'organe vitale qui logeait derrière les jumelles, en se rassurant que ce n'était qu'un message. Surement un client qui voulait faire un caprice en plein milieu de la nuit. La jeune femme saisir l'appareil dans sa poche arrière, et lu le message qu'elle venait de recevoir, sous les bruits d'explosion des feux d'artifices. D'abord, elle ne comprit pas les mots qui s'affichaient sur le petit écran lumineux. Mais à mesure que ses yeux défilaient vers la fin du messages, celui-ci devenait plus clair. « Qu'est-ce que c'est que cette merde?! » Une mauvaise farce? La jeune femme tourna la tête à droite et à gauche, dans tous les sens, cherchant un fêtard ivre avec un téléphone qui aurait pu avoir la mauvaise idée de faire une plaisanterie comme celle-ci sous l'emprise de l'alcool. Elle était si occupée à chercher le coupable de cette farce qu'elle n'avait pas vu ce gars au visage marqué de noir et d'organe sexuel mâle. Cela la surprit d'autant plus lorsqu'il porta, sans son consentement, un shooter à ses lèvres.

Réaction peut-être un peu trop violente : Logan rejeta le verre du dos de la main, avant que le liquide brun ne traverse ses lèvres. Le coup fut un peu trop brusque, et sûrement que le dénommé Jimmy ne s'attendait pas à ce qu'on refuse un shooter gratuit, mais celui-ci tomba par terre. Le verre s’éparpilla en morceaux sur les pavés herbeux et fissurés, et le précieux liquide se répandit sur le sol avant d'être rapidement absorbé par la terre. La blonde ne prit pas la peine de s'excuser pour ce qui venait de se passer. Elle bégaya légèrement, avant de lâcher : « Je... Je dois y aller. » Parce qu'évidement, il était hors de question qu'elle obéisse au message d'un jeune plaisantin ivre qui se croyait intelligent. Elle quitta ses compagnons de fête, et laissa les fêtards à leurs feux d'artifices. Elle contourna la maison de l'extérieur pour se diriger vers sa voiture, décidé à quitter les lieux le plus rapidement possible.


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Mer 3 Déc - 14:41

Matthias P. Cleveland a écrit:

don't blame it on me



¶troisième post: échappatoire.
Il y eut des cris de jeunes, et Matthias vit en coin d'œil une adolescente s'asseoir sur les épaules de son copain. Les deux visiblement pas en étant pour faire de l'équitation tombèrent à la renverse sur l'un des haut-parleur de la galerie qui cracha un bruit horrible. Puis il y eut des rires. Puis il y eut des acclamations. Mais Matthias ne s'en préoccupa pas un seul instant. Il avait vu pire. Et il y avait pire devant lui.

Il ne regardait même pas le Jimmy qui riait en se roulant sur le sol dans ses propres shooters, et ne prenaient en considération l'énorme brûlure dans son œsophage. Il regardait, abruti, Logan s'enfuir après avoir regardé son téléphone. Et immédiatement, Matthias avait pensé à une mauvaise nouvelle de la part d'un proche. Et la première réaction du livreur de pizzas fut de se dire qu'elle ne pouvait pas partir seule dans un était d'ivresse si avancé. Il était bien crédule, ce livreur de pizzas. Et un peu saoul.

Hey! Ta gonzesse... Elle... Elle m'a flanqué une baffe...

Ça venait de ses pieds. Dans un caillot de paroles presque inintelligible sur un joue écrasé au sol. Matthias ne fit pas attention au pauvre et l'enjamba en perdant dix mille fois équilibre. Lui écrasant même l'épaule malgré tout l'effort qu'il déplorait, langue sortie, comme s'il avait à enjamber une rivière.

Aïïe-euhhh...

Pardon.. Lo... Logan!! Bah reviens Lolo!! Lolo reviens!!

Il lui courut après sur quelques enjambée et ne réalisa même pas qu'il était encore moins en mesure qu'elle pour gérer quoi que ce soit, et ce, même si les cadres des portes devenaient de plus en plus croches et flous dans sa vision. Il bouscula de trois personnes avant de mettre une main sur son épaule et dire d'un air déçu:

Non mais attends... Pars pas... Qu'est-ce qui'a?!

D'un air tout à fait concerné, bien que ce ne soit pas du tout de ses oignons. Mais après l'avoir surnommé «Lolo», il pouvait bien tout se permettre, non?

Allez... On a même pas... Même pas fumé le calumet de la paix encore...

Et comme par magie il retira de derrière son oreille un petit joint bien bombé et roulé à perfection. Lui tendit avec une moue d'enfant qui veut se faire pardonner rudesse, ou celui d'un grand livreur de pizzas qui veut remonter le moral.

Pars pas... S'te plaît...

Quémanda-t-il à celle qui avait réussit à s'attaché à son cœur. La même qui l'avait fait le plus rire depuis le début de la soirée. Et il ne demanda pas d'avis ou rien et foutu le tube d'herbe cancéreuse entre ses lèvres et l'alluma en inhalant un bon coup avant de le lui tendre.

Allez... Reste...

Comme si elle n'aurait jamais pu refuser ça.


©BOOGYLOU.


Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Mer 3 Déc - 14:42

Logan W. Blackwood a écrit:

Don't blame it on me

Logan & Matthias




Logan était si pressé de fuir les lieux qu'elle n'entendit pas son compagnon de soirée l’appeler sous le boucan des feux d'artifices. Elle était déjà arrivé à l'avant de la maison lorsqu'une main l'agrippa à l'épaule, la faisant sursauter. Ce SMS l'avait mit à cran. « Non mais attends... Pars pas... Qu'est-ce qui'a?! » Elle poussa un soupire, de soulagement, en voyant que ce n'était que cet idiot de dealer qui l'avait suivi et qui tentait de l'arrêter pour on ne sait quelle raison. Il avait la mine inquiète d'un ami de longue date concerné par son histoire, alors qu'il y avait à peine 5 minutes, il avait avoué ne pas du tout se souvenir de la blonde. Sûrement que l'alcool et compagnie créaient les amitiés aussi rapidement que la sobriété les déliait. Mais Logan n'avait pas de temps à perdre avec un ivrogne quand un autre se permettait de plaisanter de sa réputation plus que houleuse de ces derniers mois.

La jeune femme saisit la main du garçon,  et la retira de son épaule. « Allez... On a même pas... Même pas fumé le calumet de la paix encore... » Et le garçon sortie un joint, en digne dealer accros à ces propres produits qu'il était. Logan lança un regard sceptique au rouleau d'herbe euphorisante. Mr. Pothead avait assurer se rappeler d'elle à présent, mais sûrement qu'il n'avait pas garder les bons souvenirs, car lors de leur première rencontre déjà il lui avait proposé sa marchandise (pas celle qui intéressait réellement, malheureusement), mais la jeune femme avait refusé, et refuserait encore.  Tous ce que Logan avait en tête, c'était s'en aller, mais le garçon lui lançait de ces regard de chien battu en la suppliant : « Pars pas... S'te plaît... »

Sa mine d'enfant en attendrirait sûrement certains. Mais voilà qu'il allume son joint et en souffle une bouffée avant de le tendre à la blonde en continuant de lui demander : « Allez... Reste... » A croire qu'il comptait acheter sa présence pour un joint. Logan se sentit presque insultée, mais ne pouvait en vouloir au pauvre dont l'alcool et la fumée embrouillait tellement l'esprit qu'il ne devait pas avoir les idées très claires dans sa petite tête. La jeune femme se contenté de refusé l'offre en écartant sans brusquerie le rouleau de la main : « Non merci, mais je ne peux pas rester... » sans plus d'explication.

La Blackwood tourna les talons, et fila vers les voitures garées devant la maison. Elle n'eut pas de mal à repérer la sienne, et s'y engouffra. Elle ne mit pas tout de suite la clé dans le contact, et resta un moment assise sur son siège, dans l'obscurité. Elle plongea son visage dans ses mains un moment. Décidément, elle ne pouvait pas passé une soirée tranquille sans que quelqu'un ne vienne foutre le bordel. La blonde se reprit, et ressortit son téléphone portable pour relire le message. Elle comptait téléphoner à ce mauvais plaisantin pour lui dire le fond de sa pensée, mais elle fut très déçu en constatant que le message avait été envoyé en numéro masqué. Elle avait horreur de ces numéros...
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Mer 3 Déc - 14:43

Matthias P. Cleveland a écrit:

don't blame it on me



¶quatrième post: le volant.
La plus grande déception du monde se tenait devant lui: Mademoiselle Lolo qui avait été le trophée de ses connaissances, cette fille trop enthousiaste et marrante pour que les autres restent intéressants battait en retraite. Et c'était une déchirure horrible au plus profond du cœur de ce petit ivre qu'on aurait vu pleurer pour moins que ça avec un verre de plus dans le nez.  

Elle lui donna une plate excuse et tourna les talons et claqua la porte à ce party, brouhaha faible que personne n'entendit à cause des explosions à l'extérieur et de leur acclamations exagérées par dessus. Matthias tituba un peu sur lui-même et alla s'asseoir, bien déçu, sur un fauteuil de l'entrée non loin en faisant la moue. Un mec dormait profondément à sa droite; il piqua la bouteille de Jack qu'il avait à la poigne et en pris une sapée immense; à ne rien y sentir tant les grisailles de l'herbe lui mortifiait la gorge.

Hey, Matt! Viens dehors!! On va jeter des trucs du balcon!!

C'était une jeune fille et ce qui semblait sa meilleure copine qui l'invitait en lui tendant la main. L'idée semblait géniale, peut-être l'aurait-elle été si Logan avait été présente. Démotivée, grandement; qu'avait-il fait ou que s'était-il passé de si mauvais? Il plissa les lèvres et se leva pour sortir de la maison sous les regards surpris des filles qui furent emportées avec les autres au deuxième étage. Il allait fumer dehors, l'esprit tranquille et des idées de se vider la tête plein les mains.

Il mit pied dehors et tira une bouffée de son joint en frappant une malheureuse roche sur le sol. Elle alla rebondir jusque sur le trottoir. Et en y portant légère attention, il ne m'y pas de midi à quatorze heures pour recpnnaître sa Mademoiselle Lolo Miss Party et Madame Bye Bye. Logan était toutes ces choses là, oui.

Elle était au volant de sa voiture et regardait son cellulaire; l'éclairage bleuté sur son visage en disait tant. Matthias pensa d'instinct qu'il était complètement fou qu'elle parte au volant de sa voiture après avoir but; ne pensait trop pas que son changement d'attitude complètement sobre avait put dévoiler un jeu tout à fait coquin.

Il ne réfléchit pas longtemps et alla vers la voiture en titubant quelques pas maladroits, la bouteilles toujours en main et la fumante toujours à la bouche. Il n'y avait pas de permission à demander, de toute façon il n'y avait plus de gêne; il ouvrit la porte du côté passager et s'y assis. Comme s'il n'y avait rien de plus normal. Et il posa son regard sur le pare-brise qui ne montrait rien et bougonna comme un gamin:

C'est nul la fête si t'es plus là...

Il prit gorgée. Puis tourna son attention vers Logan, comme s'il avait l'argument infaillible:

De toute façon, t-t-t'as but alors tu peux pas conduire.

Il hoqueta et porta une main devant sa bouche en s'excusant dans le plus murmure des murmures.


©BOOGYLOU.


Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Jeu 4 Déc - 4:20

Logan W. Blackwood a écrit:

Don't blame it on me

Logan & Matthias



Logan était plongé dans ses pensées, le nez collé à son téléphone, quand la portière côté passager de sa voiture s'ouvrir soudainement, la faisant sursauter. La silhouette étrangère se glissa dans la voiture et s'installa sur le siège passager devant les yeux ahuris de la blonde. Il fallu un moment pour qu'elle reconnaisse le dealer de la soirée dans l'obscurité, et elle ne pu s'empêcher de soupirer de soulagement avant de sourire face à la situation. Il était si défoncé! Elle ne s'était pas du tout attendu à ce qu'il réagisse ainsi, et pensait qu'il lâcherait l'affaire. Mais non. Avec sa mine boudeuse de petit garçon, il avait lancé : « C'est nul la fête si t'es plus là... » Et la blonde éclata d'un rire amusée. « Aucune fête n'est digne de ce nom sans Logan pour y mettre le feu! » déclara-t-elle avec un clin d’œil aguicheur avant d'appuyer ses bras et la tête sur le volant de la voiture.

Ce n'est qu'après avoir parlé que la jeune femme arrêta de rire en se rendant compte qu'elle avait peut-être mal choisit ses mots étant donnée les récents événements. Mais d'une certaine manière... Il y avait du vrai... La commémoration de cette été aurait été d'un ennui mortel sans cet incendie pour égayer la journée. Mais certains n'étaient sûrement pas de cet avis.


Logan, la tête appuyé sur son volant, regarda le jeune homme boire au goulot de sa bouteille de whiskey et entretenir son état déjà très avancé d'ébriété. Sa bouteille à elle de fausse vodka, elle l'avait laissé à ses pieds, à moitié vide. Mais elle n'avait plus le cœur à faire semblant de s'enivrer. « De toute façon, t-t-t'as but alors tu peux pas conduire. » Logan laissa échappé un sourire au coin des lèvres. « Ouais, c'est bien ça... T'as tout à fait raison, Mr. Pothead. » Le pauvre était bien trop éméché pour se rendre compte qu'il était le seul à ne pas être en état de conduire des deux. La blonde aurait pu démarrer son véhicule tout de suite et quitter les lieux. C'était ce qu'elle comptait faire après tout lorsqu'elle avait fuit les lieux de la fête comme une voleuse pour échapper à l'emprise de ce mystérieux plaisantin. Mais elle décida de rester encore un moment, assise dans la voiture, à écouter l'alcool parler à travers la bouche de son ami d'un soir.

La liqueur faisait parler les gens plus qu'il n'aurait voulu. Une des raisons pour lesquels Logan s'abstenait de céder à ce vice. Elle parlait bien plus qu'elle ne devrait déjà suffisamment en étant sobre comme ça. Après un moment, une chose qui lui trottait dans la tête la poussa finalement à demander : « Au fait... Tu te souviens vraiment de moi? Parce que t'as l'air de le prendre vachement mieux que l'autre fois! »



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Lun 15 Juin - 5:42

Matthias P. Cleveland a écrit:

Don't You Dare Blame It On Me


Le clin d'œil en prime faisait toute la beauté de la phrase. Impossible de ne pas croire que Logan était la femme de la situation en cas de party. Matthias rit bonnement en la regardant; trop convaincu par la personnalité de sa Lolo pour faire autrement. Le livreur avait une copine et en était éperdument amoureux. Alors il était idiot et ne voyait aucun flirt sur les lèvres de la jeune femme, dans ses yeux ou sur ses seins. Le fait qu'il soit à des mille à la ronde n'aidait pas. Il lui tapa l'épaule du poing comme le fond les amis de longue date.

T'es... T'es chouette, toi.

Belle élocution, et Baudelaire était jaloux, ou presque. Ce n'était pas grand chose, assez pour que Matthias puisse dire qu'il aimait beaucoup Logan. De sa façon d'être, sur la symbiose de la fête... D'ailleurs il mit la bouteille de côté, imitant son amie en mettant l'alcool à ses pieds. Elle lui donna raison et il sourit comme un nigaud avant de se caler dans son fauteuil. L'invitation n'avait jamais eu lieu, sinon que lui-même s'était invité, et il la prenait tout de même bien à souhait. Il ne savait pas pourquoi ils se retrouvaient dans la voiture alors que, techniquement, aucun d'eux ne pouvait conduire... Mais il ne s'était pas rendu aussi loin dans sa cervelle pour se poser à question, à dire vrai. Il pensait à la sécurité, toutefois. Parce qu'il avait soucis de ne pas vouloir découvrir sa nouvelle amie coincé dans un carambolage de voitures mortels. Parce qu'il tenait déjà Logan dans son cœur, cela va de soi.

Logan lui posa une question et il se retourna vers elle, d'un air mystique. La dernière fois? Il tenta de se rappeler... Sans succès. Puis il approcha son visage du sien, quelque peu, et la regarda dans les yeux longuement. Son visage lui parlait terriblement. Et de quoi? De quoi... De qu'est-ce qu'il avait voulut oublié de toutes ses forces, bien sûre. Du cauchemar. Éclair de génie. Et aucune gêne à travers le whisky.

Attends... Attends, merde! T'es pas... La... La fille... Du chapiteau... Avec le... Le...

Il éloigna son visage, comme s'il était prit d'une énorme surprise, posa même ses deux mains sur sa tête, pour la cause. Il était véritablement surpris. Ça se voyait. Et ça l'exagérait avec l'alcool et tout ce qui vient avec.

Oh merde! J'en reviens pas! Tu... Tu étais à la commémoration! Et... Et... Tout le monde pensait que tu avais foutu le feu au... au... merde! Merde!

C'était définitivement son mot favoris. Pour la cause, sans lâcher de la fixer avec d'énorme billes, il but une gorgée de sa bouteille et la redisposa à ses pieds.

Sérieusement je... Cette journée était un cauchemar... Tout c'est passé trop vite et... Ouais je me souviens... Les gens croyaient que tu... Avais foutu le feu...

Puis il se mit à rire. D'un rire incontrôlable et si profond qu'il était presque muet. Il balança sa tête vers l'arrière et rit, rit à des heures perdues. Il n'aurait sut dire combien de secondes il eut perdu sa voix de la sorte, mais quand il reprit ses esprits il avait mal aux joues.

Oh merde! Pauvre-toi! Parce que... C'est sûre que... Entre nous... Je sais qui est celui qui a foutu le feu, et c'est pas toi, c'est clair!

Pauvre Matthias qui disait n'importe quoi. Il ne savait pas qui avait mit le feu. Non, il était persuadé que c'était Maya. Il aurait mis main au feu que c'était Maya la traitre. Alors il ne pensait pas que Logan pourrait être coupable après tout.

Il reprit sa contenance en soupirant les miettes de ses rires et regarda la jeune femme. Ce n'est que là qu'il réalisa qu'elle ne semblait pas au meilleur de sa forme. Peut-être un peu atterré ou abruti, il ne savait trop.

T'as l'air... Comme... Bizarre... Ça va, Mademoiselle Lolo?

Comme si de rien était. Il fallait bien que l'alcool et la boucane en son cerveau le fasse sauter du coq à l'âne... Surtout avec sa nouvelle amie, allons.


made by BoogyLou.

Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Lun 15 Juin - 5:43


Don't blame it on me

Logan & Matthias


La Blackwood laissa échapper un gloussement lorsque le dealer afficha une mine ahurie, après qu'elle lui ai posé la fameuse question. Se souvenait-il vraiment d'elle? Lui même ne semblait plus être si sûr. Le brusque rapprochement de son visage vers le sien surprit cependant la jeune femme qui écarquilla les yeux, et ne puis s'empêcher de reculer légèrement la tête pour augmenter un peu la faible distance qui les séparait. Il l'a dévisageait, avec ses joues rougit par l'ivresse. L'odeur d'alcool qui émanait de sa bouche emplir les narines de la sobre fêtarde. Elle fronça légèrement le nez. L'odeur lui piquait les narines. Puis le dealer sembla brusquement se rappeler puisqu'il s'exclama : « Attends... Attends, merde! T'es pas... La... La fille... Du chapiteau... Avec le... Le... » Logan haussa les sourcils et afficha un léger sourire, mal à l'aise, tout en frottant une main sur sa tête. A son tour d'être ahurie par la réaction du jeune homme. «  Eh bien... Fallait forcément que ça soit de ça que tu te rappelle... On peut dire que t'as vraiment une mémoire sélective, mon gars... »

En temps normal, Logan aurait été légèrement énervé. Mais la réaction du pauvre gars face à ce souvenir qui lui revenait était plutôt... Rigolote. Tellement que le mal aise de la blonde disparut bien rapidement pour laisser place à un visage amusé. « Oh merde! J'en reviens pas! Tu... Tu étais à la commémoration! Et... Et... Tout le monde pensait que tu avais foutu le feu au... au... merde! Merde! » Logan regarda d'un œil rieur le pauvre boire une gorgée de sa bouteille pour accuser le choc. Il semblait de toute évident être facilement troublé, mais ne semblait pas encore se souvenir de leur véritable première rencontre.

La jeune femme chercha rapidement dans sa mémoire de ce jour d'été au Hells Gate State, mais elle ne pouvait pas se rappeler avoir croisé le dealer de pot. Chacun avait sa mémoire sélective. « Sérieusement je... Cette journée était un cauchemar... Tout c'est passé trop vite et... Ouais je me souviens... Les gens croyaient que tu... Avais foutu le feu... » Et Mr. Pothead éclata de rire. D'un rire énorme, qui fit sursauter Logan sur son siège. De toute évidence, après un premier choc, ça ne le gênait pas plus que ça d'être dans une voiture, assit à quelques centimètres d'une pyromane reconnue. Logan le laissa rire à cœur joie. On ne pouvait pas empêché un homme imbibé d'alcool de rire. Cela ne se faisait pas, voyons! Et quand il eu fini de rire, il continua : « Oh merde! Pauvre-toi! Parce que... C'est sûre que... Entre nous... Je sais qui est celui qui a foutu le feu, et c'est pas toi, c'est clair! » La blonde haussa le sourcil. Il était rare de rencontrer quelqu'un qui la pensait innocente, mais tellement plus encore quelqu'un qui était persuadé de connaître le véritable coupable. La jeune femme s'appuya sur le côté sur le dossier de son siège pour faire face à son passager. Et, avec un sourire malicieux, lui demanda d'une voix mielleuse : « Ah bon...? Tu es si sûr de toi? Pourtant... J'ai avoué être responsable de l'incendie... »

Oui. Logan Blackwood avait avoué clair et net devant une foule de témoin, être responsable de l'incendie. Elle se souvient encore de ces mots qui avaient traversé ses lèvres avec tant de difficulté, serré sa gorge au point de l’asphyxier.

« T'as l'air... Comme... Bizarre... Ça va, Mademoiselle Lolo? » Logan resta muette un instant face à cette question, ne comprenant pas en quoi elle pouvait avoir l'air bizarre. Puis elle se rendit compte que peut-être, malgré son esprit embrouillé, le dealer avait remarqué qu'elle ne jouait plus à enivrée. « Euh... ouaip... Je vais bien... C'est juste l'alcool qui ne fait plus effet... J'ai un foie très efficace! » termina-t-elle en secouant la tête de bas en haut, comme pour essayer d'être convaincante.
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Lun 15 Juin - 5:43

Matthias P. Cleveland a écrit:

Don't You Dare Blame It On Me


Il ignora sa question. Pour la simple et pure raison qu'il ne voulait vraiment plus parler du feu, L'expérience avait été horrible. Bien sûre, parce que la scène avait troublé plus d'un. En avait même blessé d'autres. Mais surtout parce que l'incendie avait été le point du chute de sa relation si précieuse entre sa cousine et lui. Il croyait dure comme fer, l'idiot, que Maya était la pyromane. Et même si Logan avait témoigné véritablement être la coupable, ce n'était pas suffisant pour le faire changer d'avis. D'autant plus qu'il tenait beaucoup trop Mademoiselle Lolo dans son cœur, à présent, pour pouvoir l'accuser de quoi que ce soit.

Puis Logan lui répondit clairement qu'elle n'était pas bizarre, simplement que les effets de l'alcool s'était dissipé. Avec ce dont de percer les yeux des gens, Matthias avait du mal à croire tout ça. Il froissa les sourcils et hocha de la tête d'un air tout sauf convaincu. Puis il baissa le menton pour regarder ses pieds.

Je sais pas. T'as vu ton cellulaire et puis après t'avais l'air bien moins... T'as l'air déprimé quoi.

Il regarda son propre cellulaire. L'heure, à dire vrai. Il était bien trop tard, ou bien trop tôt. Mais ça, il s'en fichait. Il regardait l'heure simplement pour se mentir à soi-même. Par prétexte de regarder si -S avait envoyé des SMS cas, franchement... Ses pensées se tournaient vers lui bien trop souvent. Sans même regarder Logan, maintenant un peu plus amorphe, il lui présenta la bouteille:

Peut-être tu devrais boire plus alors.

Et il n'avait toujours pas comprit, l'idiot, qu'elle avait été sobre depuis tout ce temps.


made by BoogyLou.

Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me Lun 15 Juin - 5:43


Don't blame it on me

Logan & Matthias


Face au regard inquisiteur du dealer bourré, dans le petit habitacle de sa voiture, Logan commença à ressentir de la culpabilité à mentir à ce nouvel ami d'un soir qui avait cet air innocent propre aux enfants, tout imbibé d'alcool qu'il était. La blonde ne pu s'empêcher de se mordre la lèvre inférieur. Le gars ne semblait, de toute évidence, pas assez bourré pour croire à n'importe quoi. Pourtant, ce n'était pas si grave que cela, qu'il découvre ou non le taux d'alcoolisme inexistant que Logan avait dans le sang. De plus, elle comptait quitter la fête (ce pourquoi elle était entrée dans sa voiture en premier lieu, à ne pas oublier!). Donc plus besoin de paraître soûle plus longtemps. Mais la blonde était du genre à ne pas vraiment apprécier être surprise dans son mensonge... Et briser le cœur plein d'espoir de son nouvel ami l'attristerait. Déjà qu'il n'avait pas dû aimer comment ils s'étaient quitté suite à leur première rencontre.

« Je sais pas. T'as vu ton cellulaire et puis après t'avais l'air bien moins... T'as l'air déprimé quoi. » Logan soupira presque de soulagement. Pothead s’inquiétait plus de son humeur que de son actuel taux d'alcoolémie. Il avait certainement dû voir sa réaction plutôt dans la soirée, après qu'elle ait reçu ce message anonyme. Il avait forcément vu sa réaction. Elle avait été si choqué que quelqu'un puisse lui faire ce genre de farce qu'elle avait assez mal réagit avant de déguerpir. Normal qu'il s'inquiète à présent pour elle. Logan fit un signe de la main, son téléphone entre ses doigts, en se voulant rassurante, et voulant alléger l'atmosphère. « Oh ça, c'était rien. Un connard qui a voulu faire son intéressant avec une plaisanterie de mauvais goût. T'inquiète! J'sais gérer ce genre de chieur. Un bon cocktail Molotov dans le calbut et on en parle plus! » Et la blonde finit par un éclat de rire. Fallait-il déjà savoir qui était le plaisantin pour lui donner une bonne leçon.

Lorsque l'homme ivre lui proposa sa bouteille sous le nez d'un : « Peut-être tu devrais boire plus alors. » Logan eut le réflexe de tenir la bouteille à l'écart d'un geste de la paume de la main, qu'elle rectifia bien rapidement en saisissant finalement le goulot pour masquer sa tentative de refus. Cependant, elle ne le porta pas pour autant à ses lèvres. Prétextant plutôt d'un air à la fois innocent et malicieux : « Hum... J'pense pas, nan. Comme t'as dit, faut pas conduire si j'ai bu. Vaut mieux pas que je boive plus si je veux un jour rentrer chez moi... » Et, dans un élan d'espièglerie, Logan commença à s'approcher beaucoup trop près du Mr. Pothead, jusqu'à se baisser sur lui. Puis, sa main gauche, qui tenait la bouteille de Jack, vint se glisser entre les deux jambes du dealer pour finir par caler la bouteille entre ses pied, sur le plancher du véhicule. Le visage un peu trop près du sien, Logan lui demanda avec un grand sourire : « A moi que tu m'invite à dormir chez toi... »


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Don't blame it on me

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't blame it on me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandadesil Forum Test :: Logan W. Blackwood-