Pandadesil Forum Test

Ceci est un forum test. Veuillez passer votre chemin.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green Lun 29 Sep - 9:38



La veille, Logan eu la surprise de recevoir un appel de sa voisine, Mme Macdonald. Ce fut très bref mais pas moins déconcertant : Madame invitait Logan à la rejoindre demain à 10h au country-club. La gérante du W&B Inn avait du mal à entrer dans ce fameux établissement dans lequel fourmillaient la bourgeoisie de la ville, et cette invitation n'était vraiment pas de refus. Bon, il était certain qu'elle ne s'y connaissait aucunement en golf, et qu'elle n'aurait jamais imaginé sa Barbie de voisine parfaitement manucuré toucher un jour à un club de golf, ou tout autre objet susceptible de lui casser un ongle. Trop déconcerter pour posé la moindre question, Logan s'était contenté d'accepter l'invitation avant que Mme Macdonald ne raccroche. Elle ne savait pas trop quoi penser de cette dame... La première fois qu'elle l'avait aperçut, à travers les baies vitrée de son énorme maison, Logan cru d'abord qu'il s'agissait d'une de ces effigies de taille grandeur nature en carton glacé comme celles des acteurs d'un film qu'on exposait au cinéma. Puis elle se rendit compte que « la chose » était en relief. Un mannequin ? Comme ceux dans les vitrines de magasin ? Mais qui était donc assez taré pour avoir un mannequin chez soi ? Sûrement quelqu'un d'aussi malsain pour exhiber l'intérieur de sa maison à tout un quartier. C'était alors que le mannequin s'était mit à bouger. WHAT THE FUCK ?! Ça ne pouvait être qu'un de ces robots bizarroïdes à forme humaine inventés par les japonnais pour assouvir leurs fantasmes sexuelles. Mais l'androïde était venu la salué le jour même. Non, ce n'était définitivement pas un robot sexuel... Mais rien ne prouvait que ça ne pouvait pas être un robot tout court... Ou que c'était bien humain.

Logan s'était levé très tôt, comme à son habitude, pour vaquer à ses occupations du matin. Sa maison d'hôtes n'avait pas beaucoup de clients pour l'instant, l'ouverture étant encore très récente, et elle n'était donc pas débordé par le travail. Cela l'a décevait un peu, mais elle n'avait pas à se plaindre. Son nom commencerait à se faire connaître bien assez tôt, et la saison estivale approchait à grand pas. Logan avait fait un dernier coup de poussière, jeter un œil dans chaque pièce au cas où elle oublierait quelque chose, et s'assura que ces clients ne manquait de rien. Son travail était bien terminé pour la matinée. Elle alla chercher les les clubs de golf qu'elle avait acheté la veille (quelle coïncidence!) pour les jeter à l'arrière de sa land rover. Elle ne savait pas vraiment comment il fallait s'habiller pour jouer au golf, et ne prit donc pas la peine de se changer. Ce n'était pas en jeans et débardeur noir qu'elle allait créer une émeute quand même. La clé dans le contact, elle démarra sa voiture et partie en direction du country-club. Celui-ci n'était pas bien loin, et elle ne mit que quelques minutes pour arriver. Elle aurait pu tout aussi bien y aller à pied. Logan alla prendre ses clubs de golf qu'elle porta sur le dos, puis se dirigea vers l'établissement. Évidement, le pingouin qui gardait l'entrée la vit à des kilomètres, et se rua sur elle pour l'arrêter :
« Hum hum... Veuillez m'excuser, mademoiselle, mais le Country-club est réservé à ses adhérents... » Raaah... Cet imbécile tapait vraiment sur ses nerfs. Vu la façon dont il jaugeait la demoiselle, Logan aurait tout aussi bien pu être un sans-abris mendiant son repas. « Je viens aujourd'hui en tant que visiteur accompagné d'un de vos adhérents. On m'attend pour 10h, et il est... » Logan jeta un œil à sa vieille montre en cuir avant de montrer le cadran au pingouin d'un air sarcastique : « ...10h pile ! ». Le pingouin, quand à lui, ne croyait visiblement pas un traître mot de ce qu'elle disait. Il leva les yeux en l'air, suppliant on ne sait quel dieu, avant de demander : « Et, puis-je savoir, je vous prie, qui est donc la bonne âme charitable qui vous accompagne ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green Lun 29 Sep - 9:38

Bergamote M. R. McDonald a écrit:

Douloureux, le pas

Loganpardon ;_;


La bonne âme charitable en question relevait du martyr en cet instant précis. Aussi bien taillé que soit son short, aussi douce que soit sa chemise sans manches et aussi intelligemment qu'aient pu être pensés ses talons, il n'en restait pas moins que conduire avec n'était certainement pas dans la tête des créateurs de ces merveilleux articles quand ils les avaient conçus. Des talons. Pour jouer au golf. Bien sûr que non, des talons n'étaient pas utiles pour jouer au golf, mais qui jouait vraiment au country club de West Orchads sinon quelques vieux qui venaient dans ce lieu pour ce qu'il était ? Enfin, ce qu'il était sensé être aurait été une formulation plus adaptée car ici, la pelouse impeccable ne servait qu'à aligner les propriétaires tout aussi impeccables de comptes en banque qui devaient sans doute l'être moins. Tout le monde le savait, tout le monde s'y rendait pour cela, et Bergamote avait bien de la peine pour les quelques malheureux qui payaient un abonnement pour l'amour du sport de devoir se coltiner en permanence ces troupeaux pédants. Enfin. Non. Actuellement, la seule personne pour laquelle elle avait de la peine, c'était elle-même qui pensait déjà au supplice qu'allait être sa progression sur le gravillon du parking secondaire. Oui le parking secondaire. Elle n'avait pas pour habitude d'être en retard à ses rendez-vous mais à cet ennui que constituait cette sortie s'en été ajoutés milles autres ce matin et c'était de justesse qu'elle avait fini par se libérer pour l'horaire convenu. Donc il faudrait se contenter du parking secondaire et cette idée lui déplaisait au plus haut point.

Celle qui lui aurait davantage déplu aurait été d'arriver véritablement en retard mais par chance, elle l'était à peine. Enfin, elle était à l'heure mais être à l'heure pour elle voulait dire avoir une marge de dix minutes d'avance. Dix minutes d'avance qu'elle n'avait pas. C'est donc plus que contrariée qu'elle arriva à l'entrée, contrariée mais parfaite, comme à l'ordinaire, elle y avait veillé avant de descendre de sa voiture et avait jeté des coups d'oeil ninjas à son reflet dans les vitres des voitures garées sur le parking. Parfaite. Décidément, ces talons étaient une vraie saloperie. Bien heureusement, elle n'aurait pas à les subir bien longtemps et seule la perspective prochaine du bain et du massage qui l'attendaient une fois franchi le seuil de l'établissement lui donnèrent le foi de ne pas perdre son calme devant l'imbécile qui faisait barrage à son... sa... à Logan. Logan Blackwood. Cela suffirait pour l'instant.

_ Une bonne âme pas si charitable qui pourrait toucher deux mots à votre patron à propos de votre manque d'amabilité avec les amis de ses clients, par exemple.

Un claquement de langue réprobateur fit écho à sa menace et il n'en fallut pas davantage au bonhomme pour dégager la voie en marmonnant quelques excuses pour la forme. Logan avait été plus à l'heure qu'elle et cela lui arracha un sourire.

_ Vous me voyez navrée de ce retard, j'espère que vous n'avez pas rencontré... davantage de désagréments.

Que celui qui continuait de marmonner dans son coin en lorgnant Logan d'un œil mauvais. Elle n'eut pas besoin de présenter sa carte d'adhérente, le secrétaire derrière le comptoir l'ayant reconnue, et elle se contenta de lui faire savoir qu'elle prenait l'entrée de sa compagne à ses frais. Comme ça c'était réglé.

_ J'espère que vous avez pensé à prendre votre maillot.

Elle n'avait fait aucun commentaire sur sa tenue qui ferait un peu rurale aux yeux des habitués mais le doute venait de la gagner. Pour elle cela semblait couler de source, elle n'avait pas pensé à lui préciser que l'établissement était pourvu de très beaux bains auxquels elle se rendait à chacune de ses visites. Une erreur ? Déjà ? Voilà qui était embêtant. Ce qui l'était encore plus, c'est qu'elle risquait de manquer par là une occasion de se rincer l’œil. Quel dommage.

_ Ne me dites pas que j'ai oublié de vous parler de leur merveilleux bassin tropical...

Avec des palmiers nains et tout, et tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green Lun 29 Sep - 9:39

Qui est donc la bonne âme charitable ? Comme si elle allait le baratiner pour entrer. Il y avait-ils vraiment des gens aussi désespéré de ne pouvoir côtoyer le gratin de la ville qu'ils étaient prêt à n'importe quoi pour rentrer ?! Oui, Logan, très certainement, si sa voisine ne le lui avait pas proposé. Il fallait bien qu'elle se crée son réseaux relationnel à Lewiston, et ce n'était pas en faisant du porte à porte sur Villa Vista qu'elle allait réussir à se faire connaître, si ce n'est qu'en tant que la folle du quartier. Sûrement qu'au bout de quelque mois, à force de sa faire envoyer balader par toute ses femmes au foyer croqueuses de diamants, elle aurait trouver un moyen quelconque pour entrer frauduleusement... Comme prétendre livrer les muffins pour le brunch du dimanche. Quoi qu'il en soit, cet employé commençait vraiment à l’agacer, à force de la prendre de haut ainsi juste parce qu'il était mieux habillé ou plus maniéré que la demoiselle. Elle allait répliquer, quoi qu'elle l'imaginait déjà exploser de rire en l'entendant clamer être l'invitée de Mme Mcdonald, quand cette dernière avait surgit de derrière son dos. Elle était si ennuyé par les reproches sous-entendu du pingouin qu'elle n'avait pas remarqué sa voisine arriver. « Une bonne âme pas si charitable qui pourrait toucher deux mots à votre patron à propos de votre manque d'amabilité avec les amis de ses clients, par exemple. » Bien envoyé. Logan était si surprise d'avoir été coupé dans son élan par sa bienfaitrice qu'elle balbutina quelques syllabes avant d'articuler: « ...Comme elle a dit ! »

La réaction des employés face certaines clientes au porte-feuille bien remplit surprenait toujours autant Logan, malgré le fait qu'elle avait déjà fréquenter des gens de la classe aisée auparavant. L'homme en uniforme impeccable s'était écarter pour laisser les deux jeunes femmes passer à une vitesse hallucinante. Encore un peu et ils déroulaient le tapis rouge, ferrait la révérence avant de baisser les pieds de l'androïde. Logan reconnaissait à peine l'ignoble pingouin qui l'insultait à chaque fois qu'elle s'approchait du country-club. Lorsqu'elle passa devant son visage grimaçant pour entrer dans le bâtiment, elle lui lança clairement mais à voix basse : « Dans ta gueule le pingouin ! » Les mains sur les hanches, l'air triomphale. Voilà enfin qu'elle pouvait pénétrer dans l'antre des bourgeois de Lewiston.

Sa bienfaitrice s'adressa à elle
. « Vous me voyez navrée de ce retard, j'espère que vous n'avez pas rencontré... davantage de désagréments. » Surprise de ses excuses, Logan jeta de nouveau un œil à sa montre : s'était-elle trompé en vérifiant l'heure à l'entrée ? Non. Il était à peine 10h03. Sa montre était donc en panne ? La blonde jeta quelques regard dans la pièce à la recherche d'une horloge. Son regard trouva finalement une grosse pendule de grand-mère rangé dans un coin : 10h03. Non, sa montre était bien réglé. « Oh, mais ne vous excusez pas, Mme McDonald... Je n'ai pas attendu autant que cela. Et puis... J'ai fini par m'habituer à ses 'désagréments', comme vous dites. »

Logan jeta un coup d’œil discret à sa voisine. Maquillage raffiné, digne d'une poupée de porcelaine, une tenue impeccable et élégante : pas étonnant qu'on refuse l'entrée à Logan à chaque fois qu'elle se pointait ici. Peut-être qu'elle devrait faire plus attention à ses vêtement la prochaine fois qu'il lui prendra l'envie de venir faire un scandale ici... Mais l'idée d'aller passer des heures pour trouver des vêtement qui sont à la fois confortable et élégants l'ennuyait déjà. Et puis, ce short, bien que bien joli, semblait un peu étroit aux yeux de Logan. Elle avait horreur des vêtements qui lui serrait au ventre. Et ces chaussures à talons devaient faire un mal de chien... DES TALONS ?! Les yeux écarquillé, Logan ne pu s'empêcher de regarder les pieds de sa bienfaitrice avec insistance. Elle portait bien d'horrible chaussures si hautes et pointue qu'elle pourrait s'en servir pour faire les trous du golf. Hésitante, Logan fini par demander en espérant ne pas froisser sa voisine : « Euh... Je m'y connaît pas beaucoup en golf, mais c'est pas compliqué de marcher sur le green avec des chaussures aussi hautes ? ».

Tout en lui parlant, Logan fini par lever les yeux vers son interlocutrice et remarqua un petit panneau au cadre dorée et à la police soignée avec la mention « Green » et une flèche se dirigeant vers le sens opposé de là où elles se dirigeait. N'étant jamais venu au country-club auparavant, elle s'était contenté de suivre sa voisine qu'elle devinait sans problème une habitué des lieux, vu sa démarche sûre d'elle. Elle semblait savoir exactement où elle allait, mais Logan n'était pas sûre de le savoir aussi. «  J'espère que vous avez pensé à prendre votre maillot. » La tête tourné en arrière pour s’assurer qu'elle avait bien lu le panneau, Logan répondit : « Non, mais euh... Le green n'est pas dans l'autre direction plutôt ? » Il fallu quelques secondes pour qu'elle se rende compte vraiment de ce que sa bienfaitrice venait de lui demander. Elle tourna brusquement sa tête vers elle en s'exclamant un peu trop fort, attirant les regards réprobateurs des autres adhérents aux alentours : « Un maillot ? Mais pourquoi ? » L'air complètement perdue, Logan réfléchit en essayant de se remémoré l'invitation de la veille. Elle avait beau essayer de se souvenir, aucun « maillot » ou « piscine » n'avait été mentionné dans la conversation d'hier. En fait, le « golf » et le « green » non plus.

« Ne me dites pas que j'ai oublié de vous parler de leur merveilleux bassin tropical... » Logan comprit soudainement. Sa voisine l'avait invité à aller au country-club, et elle en avait déduit elle-même que c'était pour jouer au golf, ignorante des uses et coutumes de la classes aisé du West Orchards. Logan n'avait pas du tout pensé que les ses habitués avaient d'autres occupations dans ce club de sport huppé. Elle était si embarrassé de son erreur qu'elle laissa tomber sa sac de clubs de golf à ses pied avant de s'enfouir le visages entre ses mains. Quelle conne ! Ce n'était pas parce qu'elle avait maintenant l'adresse et le compte en banque de ses bourgeoises qu'elle pensait comme elles. « Je suis vraiment désolé... J'ai cru que vous m’emmeniez jouer au golf... C'est pourquoi juste prit ceci... » Logan désigna de la main ses clubs de golf posé par terre avant d'en sortir un pour montrer l'ampleur de son erreur. Elle réfléchit un instant avant de le ranger dans son sac. « Mais si vous tenez à aller dans ce fameux... bassin tropical. Je dois avoir ce qu'il faut. Je crois. » 'Bassin tropical' devait sûrement être le mot bourgeois pour 'piscine'. Logan avait déjà nagé, au lycée. Elle avait horreur de cela, car c'était toujours une occasion pour mater des filles en maillot de bains pour les lycéens pervers de sa classe. Mais aujourd'hui, elle avait grandit, et avait apprit à être plus à l'aise dans son corps. Piquer une tête dans leur piscine dorée pour faire plaisir à sa bienfaitrice n'allait pas lui faire du mal.
Citation :
HS: Voilà, c'est mon dernier post avant de partir. Désolé pour le retard, j'étais un peu occupé, puis j'ai eu un problème avec mon ordi :/ Je mets le sujet en pause jusqu'à mon retour en août. Hâte de continuer notre rp Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green Lun 29 Sep - 9:39

Bergamote M. R. McDonald a écrit:
Des bulles


Quelle était mignonne à ne pas être à sa place ici, encore plus mignonne quand c'était elle qui la mettait encore moins à sa place. Et elle était mignonne tout court d'ailleurs, même si elle aurait mérité un peu plus... d'entretient. Enfin, là n'était pas la question, pas pour le moment du moins. Elle arqua un sourcil à demi étonné par sa naïveté et il lui adressa un sourire un peu trop condescendant pour être vraiment agréable. Mais il ne lui était pas franchement adressé à elle, Logan Blackwood, car elle lui promettait bien plus de distraction que les intarissables plaintes des femmes entretenues qui ne l'étaient pas assez à leur goût, c'était juste un sourire de circonstances. Comme tout ce qu'elle fait. Tout était de circonstance, devait répondre aux attentes que l'on avait vis à vis d'un personnage comme le sien. Logan était beaucoup plus amusante. Plus grossière bien sûr, mais amusante. Elle haussa les épaules et posa ses mains sur les siennes.

_ Vous n'avez pas à vous excuser enfin, c'est de ma faute. Il semblerait que j'ai été négligente.

Bien évidemment, Bergamote McDonald n'était pas négligente, sinon elle l'aurait jamais pu être ce qu'elle paraissait. Mais effectivement, elle avait fait une petite erreur. Cela ne lui ressemblait pas, cela l'agaça, et elle était bien loin de l'état désolé et un peu coupable qu'elle affichait. Elle pestait, se maudissait, se flagellait, parce que tout devait toujours être parfait que cette fois, elle avait omis un détail, et un détail d'importance. Elle lâcha un soupir un peu crispé et rangea ses mains autour de la sangle de son sac. Elle n'aimait pas non plus être crispée.

_ Désirez-vous vous changer aux vestiaires ? J'ai toujours considéré cela comme une perte de temps. Et je ne crois pas que j'ai à avoir honte de quoi que ce soit.

Nous pouvons même nous changer là, au bord du bassin, devant toutes ces guindées qui vont font du vélo d'appartement et de l'aquagym pour ne pas qu'on remarque qu'elles se gavent de vin rouge et de macarons en attendant que leur mari rentre du travail. Ou d'autres choses.
Et hop, par terre le sac. Comme sa chemise d'ailleurs, sa jupe, son soutient-gorge qu'elle dégrafa avec un plaisir non feint en songeant à tous les regards envieux -non, jaloux- dont les caresses la comblaient plus que celles du meilleur des amants. Les lacets de ses talons défaits, sa culotte descendue à mi-cuisses, comme si elle hésitait à aller plus loin alors qu'il n'y avait déjà plus rien à cacher. Quelle plaisanterie.

_ Pensez que ce soit le cas ? Que j'ai à avoir honte de quelque chose ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green Lun 29 Sep - 9:39

Un maillot de bain. Comment ne pas avoir penser à prendre un simple maillot de bain? En fait, comment ne pas avoir tout de suite déduit que McDonald l'invitait au country-club pour se baigner, et non pas s'essouffler à balancer un bâton dans les airs pour frapper une petite balle blanche? Logan se sentait si conne à ce moment précis, et elle se sentait encore plus conne de se sentir conne, en fait. Le sourire que lui adressa Mme McDonald n'arrangeait pas les choses. C'était le même sourire, le même que les bonnes femmes du quartier de Valley Vista lui adressaient lorsqu'elles se rendaient compte qu'elle était leur nouvelle voisine. Elle : le grizzli du West Orchard qui, à l’instar d'un éléphant dans une boutique de porcelaine, faisait tâche dans leur belle rue aux pelouses parfaitement tondues et bien verte comme il faut. Le sourire qui lui rappelait qu'elle n'avait pas sa place ici.

« Vous n'avez pas à vous excuser enfin, c'est de ma faute. Il semblerait que j'ai été négligente. » Ravalant son envie de fuir loin de ce repère de bourgeois dont elle ne connaissait les règles sous-entendue, elle se redressa, chercha au fond d'elle ce qui lui restait de fierté, et afficha son plus beau sourire... Qui paru trop crispé pour être naturel. « J'insiste. C'est ma faute. J'aurais dû vous demander plus de précision lorsque vous m'avez appeler. Le Country-club propose tellement d'activités à ses clients, et je n'ai pas eu l'intelligence d'y penser. »

La blonde continua de suivre l'androïde jusqu'à arriver près de la piscine. Ou plutôt... Du « bassin tropical ». Il y avait plutôt peu de monde. Enfin, moins qu'à la piscine municipale, et le bassin était bien plus vaste qu'une piscine de lycée. La plupart des gens étaient assis sur des vélos d'appartement. Ces machines, Logan n'en n'avait jamais comprit le principe, en dehors des grandes villes plein de gratte-ciel. Lewiston n'était pas aussi urbanisé que Seattle, ou Washington. Il y avait des parcs, et même une forêt entière pour faire du vélo! Ces vélos d'appartement dans cette ville avait autant de légitimité à ses yeux qu'une piscine sur la plage. Mais bon, il était vrai que les bonnes femmes qui s’exerçaient sur ces machines ne faisait que mine de s'exercer. Au vu de l'épaisseur de la couche de maquillage qui masquait leur visage, et les nombreux bijoux bling-bling qui ornaient oreilles, cou, et poignets,  ces dames n'avait qu'une idée très flou de ce qu'était « faire du sport ». D'autres faisaient trempette dans l'eau, pour le plus grand malheur de la blonde. L'odeur de chlore se mêlait à ceux des nombreux parfums et eau de Cologne que ces messieurs dames avaient jugé bon de s'asperger abondamment.  Logan repéra sans difficulté les vestiaires, un peu plus loin. La porte du vestiaire des dames était élégamment dissimulé derrière un paravent en bois foncé, près d'un palmier en pot. Sûrement que son accompagnatrice avait remarqué son regard, puisqu'elle lui demanda : « Désirez-vous vous changer aux vestiaires ? J'ai toujours considéré cela comme une perte de temps. Et je ne crois pas que j'ai à avoir honte de quoi que ce soit. » La suite, Logan cru rêver. Un scène digne d'un début de porno venait de se dérouler en moins d'une minute dans ce country-club. N'empêche que cela aurait vraiment fait un bon scénario de film X. Une jeune femme qui prévoit de barboter dans la piscine de son country-club, et qui se déshabille « par accident » aux yeux de tous, parce qu'elle croyait qu'il s’agissait du vestiaire, ou tout autre excuse débile. Les porno faisait jamais la fine bouche, l'excuse pourrait n'avoir ni queue ni tête, du moment que c'était une « excuse ».

D'abord les yeux ronds comme des billes, trop surprise par Mme McDonald, elle finit par reprendre ses esprits lorsqu'elle eu fini de se déshabiller. Elle jeta quelques coups d'oeil aux alentours. Évidement, tout le monde s'étaient stoppé dans l'activité qui faisait à ce moment là pour se pétrifier de stupeur avant de commencer à faire des messes basses. Elle vit même du coin de l'oeil un jeune serveur  lâché son plateau (vide, heureusement) pour courir, prévenir le pingouin et son armé sûrement. Logan aurait pu détourner le regard, comme beaucoup d'autre personnes, mais elle ne le fit pas. Ce n'était pas comme si elle n'avait jamais vu un corps nu, puis en plus un corps nu de femme. Elle en voyait un tous les soir et tous les matins, et en avait vu bien d'autres les années auparavant. Non, elle n'avait pas peur d'observer la nudité. Et la peau laiteuse de Mme McDonald... L'hypnotisait. Il avait ce petit quelque chose d’irréel. Déjà qu'habillé, elle avait tout l'air d'une poupée en plastique grandeur nature, à présent, la ressemblance était frappante. Elle était vraiment un androïde, après tout. « Pensez que ce soit le cas ? Que j'ai à avoir honte de quelque chose ? » Le regard de Logan finit par trouver les yeux de l'androïde (d'autres auraient encore du mal à les trouver). Elle balbutina un peu avant de déclarer, d'un ton parfaitement sérieux. « Euh... Non, je ne pense pas qu'il est question de honte... Mais de pudeur. »

La jeune femme laissa son sac de clubs de golf par terre, près d'une chaise longue vacante. Elle commença à défaire sa ceinture en continuant. « Vous n'avez sûrement rien à cacher... » Elle jeta sa ceinture sur le sac, puis enleva son débardeur. « ...Moi, je n'ai rien à montrer. » Le jeans tomba à son tour. Elle laissa ses vêtements éparpillé sur la chaise longue avant de plonger dans la piscine d'un bon. L'eau était glacé l'avalait, l'englobant dans ses odeurs de chlore mêlé aux effluves des baigneurs. Elle garda la tête plongé sous l'eau quelques secondes avant de remonter à la surface. La piscine n'était pas si profonde, elle avait pied, et l'eau lui arrivait jusqu'au cou. Elle chercha l'androïde du regard et la trouva, encore là où elle l'avait laissé. Elle lui adressa un sourire malicieux avant du lui lancer. « Faudrait faire vite, le pingouin va pas tarder à se rameuter avec sa milice. »
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green Lun 29 Sep - 9:39

Bergamote M. R. McDonald a écrit:
Des bulles


Et hop, à l'eau aussi. Elle n'avait jamais su plonger alors elle se glissa tranquillement dans l'eau par l'échelle, comme une grande, avec distinction. L'avantage de rester dans l'élégance, c'est qu'on n'avait pas besoin de savoir faire grand chose et qu'on cachait ses incompétences sous des allures de délicatesse. On était incapable sans faire de vagues, c'était bien le cas de le dire. Pas pour longtemps cependant parce que ça commençait à s'agiter dans le bassin et une paire de rombières sortit à la hâte, comme si un poison nocif venait de se répandre dans l'eau. La bonne blague. Elles avaient peur d'être effleurées par un poil pubien inexistant ? Bergamote aimait son apparence, c'était bien l'une des rares choses qu'elle aimait chez elle, et l'occasion avait été trop belle. Bien trop belle.

_ Je ne cherchais qu'à vous ôter un malaise voyons, ma chère Logan. Il n'aurait pas été très courtois d'être en maillot et vous dans l'embarras.

Que le pingouin arrive donc avec ses joues rosies d'un peu d'inattendu dans son travail assommant, elle n'attendait que ça. Elle s'était dit qu'elle aiderait Logan mais pour ce qui était du country club, elle s'était juste dit qu'elle serait amusant, avec ses airs de bouseuse, à être elle-même dans cet univers qu'on ne touchait que du bout du doigt, et d'un doigt passé à l'antibactérien je vous prie. Cela ne risquait plus de l'aider maintenant, mais cela aurait été divertissant, et puis elle aimait mieux un scandale qui paraissait prémédité qu'une petite erreur d'information qui ne paraîtrait jamais que ce qu'elle était. Il n'y avait qu'à se consoler en se disant que les scandales faisaient toujours de la publicité. Toujours.

_ Je pense que ça pourra aller pour ce qui est de la publicité. Pour ce qui est de votre établissement par contre... au vu de ladite publicité, il serait peut-être judicieux de changer la décoration.

Le plus naturellement du monde. Si son auberge se transformait en restaurant aphrodisiaque, elle compterait la radieuse présence de sa voisine d'en face parmi ses clients réguliers. Rien que pour cela, cela en valait la peine, non ? Non, d'accord. Au moins attirerait-elle de la clientèle masculine, solitaire, et les femmes que cela appâte également. Bon, son auberge serait dans la ligne de mire de toutes les femmes mariées et gagnerait sans doute rapidement une réputation de bordel déguisé, si ça devenait sérieux peut-être y aurait-il une enquête pour démanteler un réseau de prostitution imaginaire mais... oh, toutes ces idées étaient tellement excitantes. Voilà qui animerait ce quartier qui était foutrement ennuyeux, il fallait bien le dire. Heureusement que Logan et ses revolvers étaient là pour faire jaser. Un sourire bien sûr, parce qu'un revolver ça fait sourire et qu'on peut se permettre de sourire même trempée quand on achète du rouge à lèvres waterproof à plus de soixante-dix dollars. Et on espère qu'il tienne, au prix où on le paye, le sourire à la piscine.

_ Je peux vous allouer des fonds si vous en avez besoin vous savez. Sérieusement mademoiselle Blackwood, si vous avez besoin d'aide, il serait préférable à l'avenir que vous me le demandiez directement au lieu de me jeter des regards réprobateurs par dessus la clôture de votre jardin.

Ah, on s'éloignait d'elles comme si elles avaient la lèpre. Mais qu'ils se rassurent ces braves gens, si elles avaient été lépreuses, le bassin se serait transformé en ratatouille.

_ Nous faisons fuir je crois. Vous savez, je me prends rarement des râteaux de manière aussi innocente.

Oui oui, vous n'aviez peut-être pas saisi, trop subtil pour vous. Peut-être. Quel dommage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Pandadesil
Admin
avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 11/06/2014

Message(#) Sujet: Re: C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green Lun 29 Sep - 9:40



Logan & Bergamote

C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green

La jeune blonde fit quelques brasses pour se dégourdir. Lorsqu'elle  s'arrêta, elle vit que l'androïde s'était enfin décidé à entrer dans l'eau. Mais, à son grand étonnement, et contrairement à ce à quoi elle s'attendait, l'androïde n'avait finalement pas enfilé son maillot de bain. Toujours aussi nue que lorsque Logan l'avait laissé sur le bord de la piscine, elle s'était délicatement glisser dans l'eau dans sa tenue d'Ève. Logan resta bouche bée un moment. Décidément, cette McDonald n'était vraiment pas comme les autres femmes de Valley Vista, comme elle le croyait. Elle avait cette impudeur et cette audace que la gérante du W-B Inn ne lui aurait pas soupçonner le moins du monde.

« Je ne cherchais qu'à vous ôter un malaise voyons, ma chère Logan. Il n'aurait pas été très courtois d'être en maillot et vous dans l'embarras. » Logan fit un sourire gêner. Il semblerait que l'élan d'exhibitionnisme de Mme McDonald était dû à la bêtise de Logan, bien qu'elle ne tenait pas vraiment à en prendre la responsabilité. « Oh vous savez... Je n'ai pas de quoi me sentir embarrassée. En première année de fac, les dernières années nous ont obligé à aller en cours en sous-vêtement pendant toute une semaine. » Certains ne semblaient pas aussi bien supporter qu'elle l'impudeur et l'audace de l'androïde. Logan remarqua quelques nageurs s'écarter, prendre leurs distances, voire même sortir de l'eau. Leur dégoût de la scène qui prenait place à la piscine du Country-club était compréhensible

Logan fit quelques brasses pour s'approcher de l'androïde. Elle s'arrêta suffisamment loin pour ne par risquer de toucher sa nudité dans un mouvement accidentel, mais suffisamment près pour ne pas paraître impolie. « Je pense que ça pourra aller pour ce qui est de la publicité. Pour ce qui est de votre établissement par contre... au vu de ladite publicité, il serait peut-être judicieux de changer la décoration. » Logan arqua un sourcil, surprise. Jamais personne, du moins pas ses clients, et jamais en face d'elle, n'avait jusqu'alors critiqué la décoration de son auberge, et heureusement! La gérante du W-B Inn s'était offerts les services d'une décoratrice d'intérieur. En bonne ex-plouc aux poches vide qui avait grandit dans un motel miteux, elle savait qu'elle ne pouvait pas faire confiance en ses piètres goûts en décoration, ni en ses connaissances limitées concernant l'intérieur des riches demeures. Elle s'était donc contenté de sortir la carte bancaire et de demander une décoration élégante et raffiner, mais qui soit suffisamment chaleureuse pour que les clients se sentent à l'aise. L'androïde continua d'un ton ironiquement sérieux au vu de la situation : « Je peux vous allouer des fonds si vous en avez besoin vous savez. Sérieusement mademoiselle Blackwood, si vous avez besoin d'aide, il serait préférable à l'avenir que vous me le demandiez directement au lieu de me jeter des regards réprobateurs par dessus la clôture de votre jardin. » Logan émit quelques toussotement avant de répondre à la poupée Barbie à poil dans l'eau. « Hum... Je ne pense pas qu'il y a quoi que se soit à changer dans la décoration de mon auberge, ni que j'ai besoin d'aide... Mais si vous êtes intéressée pour investir dans le W-B Inn, pourquoi pas... Le manoir était en ruine quand je l'ai acheté. J'ai pu rénover une partie, mais il reste des travaux à faire. Des travaux qui sont un véritable gouffre financier dont je n'arrive pas à voir le fond. Mais à terme, je suis persuadée que l'auberge rapportera beaucoup. Lewiston est une charmante ville, entre Seattle et Boise. Entourée par une magnifique forêt avec des paysages à couper le souffle. » Un discours flatteur pour la ville que la jeune blonde avait en premier lieu entendue par l'agent de voyage qui l'avait convaincue d'aller habiter dans l'Idaho, il y a quelques mois, et qu'elle s'était contentée de répéter à l'androïde. Mais elle s'était efforcé de paraître la plus convaincante possible. Elle était une femme d'affaire, après tout, et son auberge était son entreprise.

« Nous faisons fuir je crois. Vous savez, je me prends rarement des râteaux de manière aussi innocente. » Un rapide coup d'oeil autour d'elle suffit pour constater que Mme McDonald avait raison : la piscine était presque vide, de certains avaient même commencer à quitter les lieux. « Oh vous savez, moi j'ai finit par m'y habituer. Le secret est de ne pas s'en offusquer plus que cela, et de faire avec. » conseilla-t-elle à l'androïde avec un sourire.



© Aisling



H.S:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://pandadesil.creer-forums.fr
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est un petit pas à Lewiston, mais un grand pas sur le green

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit bonjour / bonsoir !
» Petit Cafe Gratuit au McDo du 15 au 28 novembre
» Petit billet d'humeur
» [Fermé] PC Lent Mais tout neuf ...
» Présentation d'un petit suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandadesil Forum Test :: Logan W. Blackwood-